200 ans d'histoire...

Déjà au XVIe siècle, les archives font mention d'une fabrication de terre cuite recouverte d'émail en Lorraine. En 1790, l'industrie faïencière de Sarreguemines voit le jour lorsque Nicolas Jacobi, associé à son frère Paul-Augustin et à Joseph Fabry, s'installent dans le faubourg de la ville. Mais c'est à Paul Utzschneider et Alexandre de Geiger que l'on doit la renommée de Sarreguemines. Les artistes Schuller et Sandier signent respectivement les créations du Jardin d'Hiver et du Casino. Sarreguemines propose alors au début du XXe siècle des collections de faïence, vases, cache-pot, poêles, cheminées et fresques murales célèbres dans le monde entier.



Gravure des faïenceries

Chariot transportant des faïences pour le dépôt Bourlet à Paris.
A l'arrière plan, la manufacture de Sarreguemines. Détail d'un catalogue vers 1840-1850.